24 mai 2010

La job

Oui ici on dit LA job. De toute façon c'est un mot anglais donc sans genre, alors on peut l'appeler comme on veut. J'ai aussi eu l'explication qu'au Québec le monde du travail met plus en avant des qualités que l'on considère comme féminines, telles la souplesse, la discussion, la gentillesse, etc, et que c'est pour cela qu'on dit UNE job et non un job. Je ne sais pas à quel point c'est vrai, mais j'ai décidé de vous faire un post sur MA job.

Après la joie d'avoir été sélectionnée par la ville de Montréal, j'ai assez vite déchanté... Justement parce que je m'étais imaginé un monde du travail super sympa, souple, avec des employés qui sont tous égaux, blablabla. Ben en fait non, ce n'est pas du tout comme ça. Je travaille pour un employeur où tout est très administratif, où la hiérarchie occupe une place très importante et où l'inégalité entre les différents employés est flagrante.Il y a deux statuts d'employés : les permanents et les auxiliaires. Les premiers font une semaine de 35 heures, finissent la journée à16h30 et sont en week-end à 13 heures le vendredi. Et les autres... sont là pour faire toutes les autres heures d'ouverture de la bibliothèque, c'est-à-dire jusqu'à 21 heures en semaine et tous les week-end. Bon je le savais, mais ça me fait quand même drôle d'être complètement décalée.
Et puis les avantages de travailler pour la ville de Montréal ! Euh dans un an, j'aurais droit à 2 semaines de vacances... Et dans trois ans, sans doute à trois... Là aussi inégalité importante entre les employés selon l'ancienneté. Pour avoir droit aux cinq semaines de vacances des français, il me faudra travailler plusieurs années pour le même employeur. Si je décide d'en changer, je repars de zéro... Dur dur pour la petite française que je suis !

Posté par gudulette à 14:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur La job

    Tiens, j'ai de bien meilleures conditions à l'UdeM... même en n'étant que temporaire.

    Posté par Marie, 25 mai 2010 à 01:06 | | Répondre
  • Tu as bien de la chance ! Finalement la ville de Montréal n'est pas l'employeur de rêve...

    Posté par Gaelle, 25 mai 2010 à 02:32 | | Répondre
  • voilà pourquoi j'ai décidé de changer de métier....

    Posté par lesmoumounes, 27 mai 2010 à 14:49 | | Répondre
  • Bonjour Gudule, je suis surpris de ce commentaire vraiment , j'en apprends là une bonne.
    En tous cas, profites de cette expérience afin de pourquoi pas envisager autre chose !!
    @ bientôt.

    Posté par francknathalie05, 21 juin 2010 à 15:21 | | Répondre
  • On s'ennuie !!!

    GaËlle pourquoi tu mets plus de nouveaux commentaires ?
    Je vous adore et pense quand même à vous tous les jours !
    Gros bisoux , Nathan

    Posté par Guillot, 23 juillet 2010 à 12:10 | | Répondre
  • Parfait

    C'est vraiment joli, ton blog. Très romantique!!!
    Ça m'encourage de venir au Québec. Toutefois, je venais de déposer ma DCSQ au BIQ il y a qlq jours (le 15/10/10).
    Vos conseils, par e-mail, me seront très salutaires. Merci d'avance!!!

    Posté par drballyshung, 19 octobre 2010 à 10:41 | | Répondre
  • bonjour, c'est intéressant de lire ton point de vue plein d'enthousiasme sur les jobs à Montréal... surtout à la Ville de Montréal.. on ne te lit plus depuis un bout de temps,c'est dommage.
    Lucie Bélanger


    Relation d'aide, espace de relation

    www.enrelation.canalblog.com

    Posté par MadameLB, 08 novembre 2012 à 16:42 | | Répondre
Nouveau commentaire